Photographe


G-Bouguereau

Grégoire Bouguereau

photographe animalier et de nature

www.viemages.com 

 

« J’ai acquis mon premier boîtier quand j’étais étudiant. La dimension contemplative de la photographie m’a tout de suite séduit, et cet appareil photographique, prétexte à me balader, est devenu un fidèle compagnon de voyage.

Les grands espaces africains, que je connaissais grâce à mes lectures et aux documentaires, faisaient partie de mes rêves d’enfance, ces rêves qui vous accompagnent et resurgissent spontanément quand l’occasion se présente de les réaliser, avec d’autant plus de force qu’ils ont été durablement contenus…

Ce n’est donc pas tout à fait par hasard si, un beau jour, je me suis retrouvé au milieu de la vie sauvage africaine. Dès le premier contact, la simplicité et la liberté de la vie naturelle ont exercé sur moi une fascination profonde. Une sorte de révélation, doublée d’une rencontre qui a été le point de départ d’une expérience singulière…

L’aventure qui allait modifier la destination de mes voyages a débuté en Afrique du Sud. Dans la myriade de formes qu’offre le spectacle du vivant, mon attention s’est focalisée sur une femelle léopard. Happé par cette rencontre, j’ai multiplié les occasions d’observer l’animal, afin de mieux comprendre le quotidien d’un des êtres vivants les plus secrets de la brousse, jusqu’à devenir le témoin attentif des phases d’apprentissage de trois portées successives. Cette aventure est le sujet de mon premier livre : Saseka.

Quand je passe un long moment dans un espace sauvage, j’ai le sentiment poignant d’appartenir à ce qui m’entoure. Ce que je ressens lors de ces immersions ne ressemble en rien, ni par sa nature ni par son ampleur émotionnelle, à ce que j’ai pu vivre ailleurs. Impossible de passer à côté d’un ressenti aussi fort sans chercher à comprendre et, par extension, à faire comprendre. Difficile de s’acquitter d’un tel objectif sans souscrire à la nécessité d’aborder le sujet en profondeur et dans la durée.

Les projets auxquels je m’associe aujourd’hui s’effectuent ainsi en collaboration avec des équipes de recherche ou des programmes de conservation, et tiennent autant de l’éthologie que de la photographie. » – GB

Découvrez les photographies de Grégoire Bouguereau :